On parle de La Brigantine depuis plus de 20 ans

Le guide du routard 2014, 2015, 2016, 2017

Une carte et une déco résolument marines et quelques savoureuses spésialités concoctées par un chef autodidacte aussi doué que passionné : ravioles de langoustines, pot-au-feu de la mer et une remarquable (et luxueuse) cotriade délicatement safranée et à base de poissons nobles. Accueil chaleureux. Une excellente adresse et une valeur sûre.

Elle.fr recommande La Brigantine

Elle.fr

Pour déguster de délicieux pétoncles farcies ou un pot-au-feu de poisson  optez pour la Brigantine. Une déco marine  des mets frais  des prix abordables…une petite adresse qui monte…

Pudlo Bretagne recommande La Brigantine

Pudlo Bretagne 2009

Daniel Séveno a fait de cette adresse du centre au cadre marin une table sympa. On vient goûter ravioles de langoustines, saint-pierre, émulsion d’agrumes à l’huile d’olive, magret sauce porto, sans omettre de faire un sort aux vins choisis.

L'Express recommande La Brigantine

Les rendez-vous de midi

Le guide pratique de l’Express 2008 N°05322
L’adresse qui monte à Carnac se situe derrière l’église. Une bâtisse d’angle récente abritant le restaurant de Daniel Séveno où l’on déguste des mets frais et généreux sans se ruiner, tels ces pétoncles farcis et ce pot-au-feu de poisson.

Pudlo France recommande La Brigantine

Pudlo France 2007

Daniel Séveno, architecte saisi par le démon de la cuisine, a fait de cette adresse de centre-ville au cadre croquignolet, avec sa déco marine, blanc, bleu et bois, une table sympa. On vient là goûter sans façon assiette de fruit de mer (« du bosco »), ravioles de langoustines, filet de saint-pierre avec son risotto au muscadet et bar en papillote au riz thaï, sans omettre de faire un sort aux jolis vins d’une carte pléthorique.

Le Ministère recommande La Brigantine

Minisère de l'alimentation, del'agriculture et de la pêche

Fils d’ostréiculteur, Daniel Séveno reprend une crêperie en 1983 puis lance en 1995 son restaurant « La Brigantine », au centre de Carnac (Morbihan). Dans une ambiance bretonne et colorée, il propose une cuisine de fruits de mer ancrée dans la tradition, mais ne s’interdit pas un peu de fantaisie.

Le Point recommande La Brigantine

Le Point Août 2012

Une atmosphère et une assiette marines tout ce qu’il y a de plus authentiques. On aime : la cotriade carnacoise à la bisque de homard.

Le Petit Futé 2015, 2016, 2017

Un établissement incontournable à Carnac, situé en centre-ville près de l’église. Le patron Daniel Séveno est fils d’ostréiculteur, c’est donc tout naturellement qu’après avoir tenu une crêperie pendant 12 ans, que rodé à la restauration, cet autodidacte ouvre en 1995 La Brigantine, restaurant spécialisé dans les fruits de mer. La déco vous plonge sans détour dans une ambiance ultra-marine où pullulent les mouettes. Différentes formules et menus et la carte sauront vous ravir, même si vous n’êtes pas fana de produits de la mer : la terre est également mise à l’honneur avec des produits toujours issus du terroir. A titre d’exemple : en entrée, une raviole de langoustines ou un foie gras maison, suivis d’un pavé de bar sauvage ou d’une selle d’agneau. Les fruits de mer et les coquilles Saint-Jacques sont excellents, ainsi que les pétoncles farcis maison. Pour le dessert, difficile de faire son choix avec des recettes maison empreintes d’originalité. Le patron sait aussi animer sa salle de restaurant, dans une ambiance chaleureuse et familiale. A découvrir.